Bal du Siècle


Série Documentaire France 5
Voix : Fanny Ardant
Le vendredi 21 h 30 (30 juin – 28 juillet 2006)
Durée : 52 minutes
Réalisé par : Xavier Lefebvre

-------------------------------------

 

 

Pour la première fois la télévision, une série documentaire de cinq films de 52 minutes retrace la vie extraordinaire de mécènes hors normes, d’esthètes démesurés, d’artistes la folie douce. « Le Bal du Siècle », grâce des témoignages inédits, des archives inconnues, des films personnels , met en lumière neufs personnages exceptionnels, qui par leurs commandes et leur audace, ont influencé le monde artistique d’hier et d’aujourd’hui.

Chaque épisode propose de découvrir les destins croisés de deux protagonistes de la série.


 

Charles de Beistegui

 

Véritable artiste, Charles de Beistegui fonde les bases d’un goût audacieux que l’on surnommera « le goût Beistegui ». de son appartement futuriste Le Corbusier sur un toit des champs Elysées au Château de Groussay et ses incroyables « folies ».

Charles de Beistegui est un esthète inspiré. Excentrique jusqu’au bout, il achètera même un palais Venise dans lequel il organisera « Le bal du Siècle ».

 

 


Paul Louis Weiller

 

Attachant mécène, Paul Louis Weller est un altruiste né et un homme d’affaire avisé. As de l’aviation, il es le fondateur d’Air France, le créateur d’une fondation d’artistes et aussi insatiable collectionneur de prestigieuses demeures. Il en possédera plus de cent…

 


Peggy Guggenheim

 

Artiste et excentrique, Peggy Guggenheim est la collectionneuse du XXème siècle. Auréolée des ses extravagantes lunettes de soleil et toujours accompagnée de ses chiens, elle collectionne les plus belles œuvres d’art dans son palais de Venise, et comme elle aime le dire : « En ce moment, je suis au régime, je n’achète qu’un tableau par jour »

 


Madeleine de Castaing

 

Surnommée par Françoise Sagan « l’impératrice de la décoration », Madeleine Castaing crée, invente, impose un style dans sa boutique d’antiquités de la rue Jacob Paris.

Mécène du peintre Soutine, elle impressionne ceux qui la croisent, avec ses faux cils et sa perruque tenue par un élastique.

 


Le Marquis de Cuevas

 

Fantasque et extravagant, le marquis de Cuevas règne sur le monde de la danse des années 50 : il dépense sans compter la fortune de son épouse Margaret Rockfeller pour faire renaître les ballets de Monte-Carlo et frappe les esprits en recevant ses visiteurs dans son lit entouré de ses deux plus fidèles compagnons, ses pékinois.

 

 

Le Baron Alexis de Rede

 

L’art de vivre du Baron Alexis de Rédé est la preuve d’une élégance et d’un raffinement hors du commun. Il déploiera un faste inégalé l’Hôtel Lambert en le remeublant et en organisant le Bal Oriental dans un décor d’éléphants blancs.

 


Marie-Laure de Noailles

 

Surnommée la « Vicomtesse du bizarre », Marie Laure de Noailles est une des personnalités incontournables du Paris d’après guerre. Descendante du marquis de Sade, elle finance le film « L’Age d’or » de Bunuel, crée une villa surréaliste Hyères et tient un salon dans son somptueux hôtel particulier de la place des Etats-Unis Paris.

 


Francine Weisweiller

 

Voisine de Marie-Laure de Noailles, Francine Weisweiller elle, consacrera sa vie son génial Jean Cocteau. Précieuse mécène pour le poète, elle est également son amie, sa muse, son inspiratrice…

 


Gérald Van der Kemp

 

Gérald Van der Kemp, attire des millions pour redorer le patrimoine français. Grâce son entregent et son éloquence mythique, il restaure le château de Versailles, puis avec élégance et tact, fait renaître de ses cendres le fondation Claude Monet Giverny.